Accueil > Réflexion > Des mots contre les maux du quotidien

Des mots contre les maux du quotidien


L’écriture a ceci de particulier qu’elle permet de tout dire et de tout raconter. Qu’il s’agisse d’expériences positives ou négatives, aucune limite technique ne s’impose à l’écriture. Tout peut être dit et écrit, à condition bien sûr de ne pas enfreindre la loi.

Ce qui est formidable avec l’écriture, c’est qu’elle agit comme de différentes manières sur chacun.
Elle peut être vue comme un moyen de s’évader d’un quotidien terne. Car écrire une histoire, c’est faire fonctionner son imagination à plein régime. Imaginer un autre monde, dans lequel les choses se passeraient différemment. Créer des personnages tels qu’ils nous paraîtraient parfaits et sans défauts. Les faire évoluer dans des situations que nous aimerions vivre à titre personnel… L’écriture permet tout ceci. Après une période de travail et de stress intense, elle offre une évasion totale et sans limites, le tout gratuitement.

L’écriture peut également être envisagée comme un « médicament ». Non pas pour soigner de façon directe, mais tout simplement pour s’aérer l’esprit, pour ne plus penser à ce qui nous fait du mal. Car garder le moral, ne pas flancher face à ce qui nous attaque de l’intérieur, est un point fondamental pour aller mieux, au moins dans sa tête.
Là encore, c’est le pouvoir d’évasion de l’écriture qui fait tout. Pourquoi ne pas en profiter alors qu’il est à portée de tous ? Peu importe le style littéraire de chacun. Ici l’important n’est pas d’écrire une histoire dans le but de la publier ou de la partager avec un public, mais bien de mettre des mots sur ses maux, afin de le combattre dans son esprit. Ne pas déprimer, éviter les idées noires, rester positif… voilà tout ce qui est à portée de chacun grâce à l’écriture.
Evidemment, cela ne remplacera jamais aucun traitement, mais la force mentale ne peux qu’apporter quelque chose de positif à l’organisme. En particulier lorsque celui-ci est attaqué de toutes parts.

Quand je parle ici « d’écriture », je fais bien sûr référence au fait de coucher sur le papier toutes ces choses du quotidien, et non pas obligatoirement d’écrire des histoires organisées.
Qu’il s’agisse de mettre noir sur blanc les maux qui nous rongent, ou bien de s’évader tout simplement le plus loin possible de ce quotidien que nous vivons au jour le jour, l’écriture est véritablement le seul moyen, universel et praticable n’importe où, de s’aérer l’esprit librement et sans contraintes extérieures.
Je le redis. Peu importe le style, les phôttes daurtografe*… l’écriture est à la portée de tous. Elle n’est pas remboursée par la Sécurité Sociale, mais elle est gratuite. Il n’y a aucune contre-indication à la pratique de cette activité. La seule nécessité étant de se faire plaisir et surtout de S’EVADER. Donc armez-vous de votre imagination, d’une stylo et de quelques feuilles, et vous pourrez enfin sentir les bienfaits de l’écriture monter en vous.

Article diffusé sous licence Creative Commons BY-NC-ND

*fautes d’orthographe

Publicités
Catégories :Réflexion Étiquettes : , , , , , , , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :