Accueil > A la une > Auteur « amateur » mais professionnel

Auteur « amateur » mais professionnel


image issue du site : http://www.jfb.hu/

Dans le monde sportif, « amateur » désigne un athlète ne vivant pas de son sport, peu importe son niveau de pratique. En transférant ce terme au monde de l’édition, cela revient à définir un auteur ne gagnant pas sa vie grâce à ses textes, tout en produisant un travail de qualité n’ayant rien à envier à ce qui se fait chez les « professionnels » de l’édition.

J’écris, je publie, je diffuse… pourtant je ne suis pas un professionnel de l’édition. Je ne suis pas un professionnel, dans le sens où je ne gagne pas vie grâce à mes textes. J’adopte pourtant une approche professionnelle.
Mes ouvrages respectent les réglementations légales, ils sont travaillés de façon à être les plus abordables possible, ils possèdent des couvertures illustrées au même titre que ce qui se fait dans le monde professionnel de l’édition, et bien d’autres choses encore. Néanmoins, je ne vis pas de mes textes. Je ne m’en porte pas plus mal pour autant. Je suis un écrivain et je suis fier de l’être. Il n’empêche que malgré ma vie n’est pas réglée autour de l’écriture. Je m’y investi autant que possible, et même si j’aimerais pouvoir m’y atteler tel un travail à temps plein, ce n’est pas possible car je n’en ai pas les moyens.

Tout ceci ne m’empêche pourtant pas de proposer un travail de qualité, dont le résultat final n’a rien à envier à qui que ce soit d’autre. Un résultat que je rends accessible à tous, lequel est soumis à des règles d’utilisation bien moins strictes que tout ce qui sort de chez les « professionnels ».
Un résultat jamais figé, puisque je n’hésite pas, contrairement au monde traditionnel de l’édition, à innover autant que possible, quitte à casser les codes en vigueur, aussi bien dans la forme de certains de mes textes (chapitres introductifs) que dans mon approche à l’édition (création de ma marque éditorialeUnivers Parallèle-, préparation d’un format de livre écologique)… ainsi que plusieurs autres choses actuellement à l’état d’idée.

Être un auteur « amateur » ne signifie en aucun cas avoir une approche amateur de l’édition. Cela signifie juste ne pas vivre de cette édition. Ce n’est pas se complaindre d’un système archaïque tout en faisant tout pour y trouver sa place. C’est prendre des risques, à son propre niveau, pour tenter de faire évoluer les choses à un niveau plus élevé.
Être auteur « amateur », c’est quelque chose de formidable. Quelque chose qui vaut bien plus que tous les contrats d’édition du monde. Être auteur amateur, c’est un plaisir, c’est indescriptible, c’est être professionnel… parfois plus que les vrais « professionnels ».

Article diffusé sous licence Creative Commons BY-NC-ND

Publicités
  1. 22 septembre 2012 à 21:22

    Et qu’est-ce qui nous empêche de vivre de l’écriture ?
    Je te pose directement la question Clément : que te manque-t-il pour que tu puisses vivre de l’écriture ? Et comment y remédier ?
    Car oui, je cautionne l’idée qu’un auteur « amateur » peut vivre de l’écriture. Encore faut-il savoir comment. Ce qui demande un certain professionnalisme…
    Merci pour ton article.
    A bientôt, Fred

    • 23 septembre 2012 à 10:03

      Ce qui m’empêche de vivre de l’écriture ? Le temps et l’argent. Le problème est que pour avoir du temps (démarcharge, participation à des salons…) il faut de l’argent, et que pour avoir de l’argent… il faut du temps. C’est pour cette raison que je ne peux pas vivre, du moins pour le moment, de l’écriture.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :