Accueil > Votre style littéraire > Le déroulement de l’histoire

Le déroulement de l’histoire


Chaque auteur est parfaitement libre de développer son histoire de la façon qu’il le souhaite. C’est ce qui fera d’ailleurs votre style personnel. Néanmoins, il est préférable de bien avoir en tête quelques conseils qui permettront à vos lecteurs de se plonger plus facilement à votre ouvrage.

Tout d’abord, lorsque vous débutez l’écriture de votre histoire, vous devez déjà savoir, dans les grandes lignes, ce qu’il va s’y passer (cf. Les prémices de votre ouvrage). Ensuite, il est important d’alterner régulièrement différents styles de scènes au fil des pages et des chapitres. Une scène plate, sans action, nouveauté ou rebondissement aura vite fait de lasser vos lecteurs. Aussi, il est nécessaire d’introduire de temps à autres de petits rebondissements, qui relanceront l’intérêt de votre lectorat.
Introduire un nouveau personnage, dévoiler un indice quant à votre intrigue, sont des exemples de pistes à explorer tout au long de votre ouvrage. Bien sur, la fréquence de leurs apparitions dépendra avant tout de vote style, de votre personnalité ainsi que de votre histoire elle-même, mais ne les négligez surtout pas.

De même, lorsque vous arrivez au terme d’un chapitre, vous devez vous mettre dans la peau de vos lecteurs, et penser cette fin « intermédiaire » de façon à leur donner envie de découvrir la suite de votre ouvrage le plus rapidement possible.
Ainsi, si vous concluez un chapitre par la résolution d’une intrigue sans en lancer de nouvelle, la curiosité de vos lecteurs pourrait s’en ressentir amoindrie, les poussant inconsciemment à ne pas chercher à connaître la suite de votre livre. Aussi, il est préférable de conclure un chapitre sur quelques indices, révélations, ou encore, questionnements. L’envie de vos lecteurs n’en sera que décuplée et leur curiosité fera le reste.

N’hésitez pas non plus à alterner les styles dans la façon de développer votre histoire. Dès lors que les transitions sont bien faites, il est tout à fait possible d’alterner narration et dialogue par exemple. Pensez également à décrire, au moins un minimum chaque scène. Les personnages en présence, les lieux et décors, les enjeux de la scène en question.

Tout ceci pour vous faire comprendre qu’il est impératif d’alterner de façon harmonieuse les différents styles existants. Vous pouvez bien évidement en privilégier un ou deux, mais sans pour autant mettre totalement de côté les autres. Il en va de l’intérêt des lecteurs pour votre ouvrage.

Article diffusé sous licence Creative Commons BY-NC-ND
Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :